Adresses des locaux parisiens de la police politique parallèle

http://www.aredam.net/adresses-sieges-police-politique-parallele.html 

 

 

Liste des sièges des organismes de police politique parallèle du régime, en charge de la passivation des couches basses de la population.

 

 

 

 

Carte des principales implantations de la police politique parallèle à Paris et en proche banlieue : 

 

 

http://aredam.net/carte-implantation-locaux-police-politique-parallele.html

 

 

 

 

Cette liste sera au fur et à mesure amendée et complétée.

 

 

 CICP - 21 ter rue Voltaire Paris 11ème

 

 CNT - 33 rue des Vignoles Paris 20ème

 

 Alternative Libertaire - 92 rue d'Aubervilliers Paris 19ème

 

 

 Indigènes de la République : important, voir en bas de liste en (1).

 

 

 Coordination Sud - 14 passage Dubail Paris 10ème

 

 Nota : le passage Dubail contient plusieurs autres sièges d'organisation d'encadrement politico-social

 

 Alternatifs (et autres) - 40 rue de Malte Paris 11ème, voir en bas de liste en (2)

 

 Librairie Résistance - 4 villa Compoint Paris 17ème (appartient à la CAPJO, une organisation crypto sioniste d'encadrement des pro palestiniens, laquelle est une dépendance de Lutte Ouvrière)

 

 Amnesty France - 76 boulevard de la Villette Paris 19ème

 

 Ligue des droits de l'homme - 138 rue Marcadet Paris 18ème

MRAP - 43 boulevard Magenta Paris 10ème

 

 Médecins du monde - 62 rue Marcadet Paris 18ème

 

 Médecins sans frontières - 8 rue Saint Sabin Paris 11ème

 

 Reporters sans frontières - 5 rue Geoffroy Marie Paris 9ème

 

 Fédération internationale des droits de l'homme - 17 passage de la Main d'Or Paris 11ème

 

 Greenpeace France - 22 rue Rasselins Paris 20ème

 

 Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l'homme - 38 rue Saint Sabin Paris 11ème

 

 CIDEM - Ligue de l'enseignement - 3 rue Récamier Paris 7ème

 

 Survie - 210 rue Saint Martin Paris 10ème

 

 Confédération paysanne - 81 rue de la République Bagnolet 93

 

 Le Secours catholique - 106 rue du Bac Paris 7ème

Comité catholique contre la faim - 4 rue Jean Lantier Paris 1er

 

 Syndicat national des journalistes - 33 rue du Louvres Paris 2ème

 

 Fédération anarchiste Librairie Publico - 145 rue Amelot Paris 11ème

 

 Local Radio Libertaire et MIB - 103 rue de la Roquette Paris 11ème (n° à vérifier ; porte blindée grise avec caméra et code, autocollants)

 

 Radio Fréquence Paris plurielle - 1 rue de la Solidarité Paris 19ème

 

 LCR - NPA - Rouge - 2 rue Richard Lenoir Montreuil sous Bois 93

 

Lutte ouvrière - rue Rouvet Paris 19ème (n° à préciser)

 

 Parti des travailleurs - Nouveau parti ouvrier - 87 rue du Faubourg Saint Denis Paris 10ème

 

Fédération de la libre pensée - 10 rue des Fossés Saint Jacques Paris 5ème (dépendance du Parti des travailleurs - Nouveau parti ouvrier)

 

 Les Verts - 247 rue Saint Martin Paris 10ème

Parti communiste - 2 place du Colonel Fabien Paris 19ème

 

 CGT - 263 rue de Paris Montreuil sous Bois 93

 

 Fédération protestante - 47 rue de Clichy Paris 9ème

 

 Syndicat de la magistrature - 12 rue Charles Fourier paris 13ème

 

 Syndicat des avocats de france - 34 rue Saint Lazare Paris 9ème

 

 Grand orient de France - 16 rue Cadet Paris 9ème

 

 Grande loge de France - 8 rue de Puteaux Paris 17ème

 

 Le Droit humain - 9 rue Pinel Paris 13ème

 

 

 

(1) Les indigènes de la République :

 

 Local de réunion (Association des maghrébins), rue Affre Paris 18ème. Très proche des fascistes "antifa" (Réflexes, Alternative Libertaire, CNT-Vignoles), ou autrement nommés "fascistes de gauche". Forme aussi le MIR, "Mouvement des Indigènes de la République" au CICP, et le "Parti des Indigènes de la République" (indigène étant une dénomination destinée à humilier subliminalement les arabo-musulmans), sis 81 rue Gabriel Péri Saint-Denis 93 (financé par le PCF).

 

 Typiquement un ensemble d'agences d'encadrement mises en place par les services.

 

 Dirige aussi le CCIPPP (Campagne Civile Pour la Protection du Peuple Palestinien), au CICP, 21 ter rue Voltaire Paris 11ème.

 

 Travaille de près avec la CNT, et ses jonctions avec les milices d'extrême droite sioniste (Bétar et LDJ).

 

Voir le bar Saint-Sauveur, 11 rue des Pannoyaux Paris 11ème. Le chef de la milice ultra violente de la CNT, Julien Terzic (dont le frère appartient au milieu de l'extrême droite sioniste), protégé par la police, dont il n'est sans doute qu'un agent, y a son quartier général.

Youssef Boussoumah, le dirigeant de ces officines (PIR, MIR, CCIPPP), se présente comme étant un historien et un philosophe.

Il semble n'être qu'un éducateur. C'est un ancien d'Action Directe, une organisation terroriste dirigée en sous main par les services. Il est l'un des principaux soutiens des généraux éradicateurs algériens responsables de l'anéantissement du renouveau démocratique en Algérie, en 1990, qui firent environ 1 million de victimes dans la population algérienne.

On peut comparer Youssef Boussoumah à Abdelhakim Séfrioui, l'un encadrant à gauche la population arabo-musulmanne française, l'autre l'encadrant à droite pour les services réunis franco-maroco-saoudo-américano-israéliens (voir le dossier Séfrioui :

 

 

http://www.aredam.net/dgso-documentation-generale-sionisme-operationnel.html).

 

 

 

 

 

(2) Le 40 rue de Malte Paris 11ème.

En plus des Alternatifs, à cette adresse : l'ex-PSU : Les amis de Tribune socialiste; la FNAB Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique; le Plan B : objet : dénonciation tronquée des organes de propagandes du régime (critique des "médias") - ne nomme surtout pas l'emprise sioniste et ne désigne surtout pas ces organes comme étant de simples officines de propagande; anciennement Chiche : organe d'encadrement des jeunes pour les Verts ... liste non-exhaustive)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :